été
Travaux des 3 places à Aix-en-Provence : "On a trouvé ce que l'on cherchait"
Mercredi 19/07/2017 à 13H17 Aix-en-Provence
   
Réagir

Grâce aux fouil

les archéologiques, le palais des comtes de Provence ressort de terre plus de 200 ans après sa destructionSociété - Travaux des 3 places à Aix-en-Provence : On a trouvé ce que l'on cherchait
Les fouilles sur la place Verdun ont mis au jour de nombreux vestiges de bâtiments et rues datant de l'époque médiévale qui participent à reconstituer l'histoire de la ville d'Aix.PHOTO DAVID ROSSI

Aix a rendez-vous avec son histoire. Le palais comtal, résidence des comtes de Provence et du dernier souverain de Provence, le roi René, revoit le jour après avoir attendu patiemment deux siècles dans les ténèbres du sous-sol aixois.

Dernièrement, Jean-Marc Perrin, adjoint au maire, délégué à l'archéologie, accompagné de Nuria Nin, directrice du service archéologique de la ville, a présenté à la presse les dernières découvertes sur le site de la place Verdun et l'avancée des connaissances qu'elles ont entraînées.

Et le résultat est au rendez-vous. "On a trouvé ce que l'on cherchait, il n'y a pas de surprises", résume Nuria Nin à propos des découvertes effectuées. De fait, les vestiges du palais comtal, construit au XIIe siècle, sont aujourd'hui visibles. C'est sur des vestiges romains que les comtes de Provence ont bâti leur palais. "À l'Antiquité, se dressait ici deux tours de défense, érigées par les Romains ainsi qu'une porte monumentale, située sur la Voie Aurélienne, route qui reliait Rome à la partie occidentale de son empire", explique Nuria Nin. Au fil des siècles, le palais se modifie.

Durant toute son histoire, la résidence comtale occupe diverses fonctions : symbole du pouvoir judiciaire et politique, résidence des puissants et siège du parlement de Provence, ce lieu retrace toute l'histoire d'Aix-en-Provence. C'est en 1778 que la destruction du palais est décidée. En 1472, le roi René y prend ses quartiers, jusqu'à sa mort en 1480. C'est après un accident, la chute d'une pierre, que la destruction du palais est décidée. Claude-Nicolas Ledoux, éminent architecte, conclut alors que l'édifice, amalgame de constructions de tous âges, est dangereux et préconise de le recontstruire. La destruction dure huit ans, en 1789, la Révolution éclate et le projet est laissé à l'abandon.

Et maintenant ?

Curieux, nombre de badauds bravent la poussière pour observer les trésors d'histoire sous le goudron de la place éventrée. "L'archéologie est, pour les Aixois, la compensation des nuisances des travaux", déclare l'adjoint.

Cependant, si la découverte principale a été effectuée, il reste du travail aux équipes de Nuria Nin. Les fouilles préventives, prévues jusqu'en décembre, vont s'étendre sur l'intégralité de la place Verdun ainsi qu'à l'arrière du palais de justice, notamment dans la rue Montclar où fourmillent les archéologues autour du reste d'un escalier. Toutefois, la fin des fouilles ne signifiera pas pour autant l'arrêt du travail des archéologues.

"Après la phase de fouilles, nous devons rédiger un rapport et, seulement ensuite, nous pourrons commencer la longue phase d'étude des mobiliers ossements et pièces de monnaie retrouvés".

Outre l'étude des découvertes archéologiques, il s'agit donc d'exploiter ce nouveau pan du patrimoine aixois.

"Des travaux de médiation et des expositions seront mis en place afin de rendre aux habitants le patrimoine enfoui sous leurs pieds", détaille Nuria Nin. Les Journées du Patrimoine, prévues le samedi 16 et dimanche 17 septembre, devraient être, pour le public, la première occasion d'en apprendre plus sur l'histoire médiévale de la ville aux mille fontaines.

Travaux des 3 places à Aix-en-Provence : On a trouvé ce que l'on cherchait - 2
Les équipes d'archéologues progressent dans le bruit et la poussière pour faire resurgir les restes du palais comtal, autrefois résidence du roi René et siège du parlement de Provence.

"Une partie du patrimoine retrouvée"

Du côté de la mairie, on assure que les fouilles ne retarderont pas les travaux de requalification des trois places.

"La programmation du chantier prend en compte la durée des fouilles", assure Jean-Marc Perrin afin de couper court à toute protestation.

"L'archéologie est le seul sujet qui fasse l'unanimité au conseil municipal, elle joue également un grand rôle dans la lutte contre la désertification de cette zone", reprend-il. Les fouilles apportent également une nouvelle lumière sur le projet des trois places. "Les plans imaginés par Claude-Nicolas Ledoux sont très intéressants, il s'agit maintenant de s'inspirer de son écriture urbaine pour redynamiser ce quartier central et si particulier d'Aix-en-Provence", explique Nuria Nin.

Les deux responsables ont clos leur présentation par une visite du site. "Je donne rendez-vous aux habitants et commerçants de ce quartier à l'horizon 2020 pour constater l'admirable travail qui aura été fait ainsi que la partie de notre patrimoine retrouvé", a conclu Jean-Marc Perrin.

Hugo Vallas

Nos dernières vidéos : Marseille Jazz des cinq continents : la 18e édition est officiellement ouverte
1 099 € Un capitonnage intégral, des finitions exceptionnelles et un savoir-faire cousu...
Matelas TRECA Grand Pa...
 
Visa Premier gratuite + 80 € à l’ouverture d’un compte avec carte bancaire
STOP aux frais bancaires!
 
Découvrez la Nouvelle Ford Fiesta sous toutes ses facettes !
Nouvelle Ford Fiesta
Avec un salaire de 3000€, ils effacent leur impôts !
Ne plus payer d'impôts !
 
Vacances en Corse jusqu'à -35%. Réservez maintenant votre location vacances !
Promo Odalys Vacances
 
Gardez le contrôle en commandant gratuitement votre échantillon TENA Men Extra light
TENA Men